La télésurveillance

télésurveillance

Compléter son système d’alarme par un contrat de télésurveillance est sans conteste la solution idéale pour sécuriser de manière optimale votre domicile ou encore les locaux professionnels abritant votre entreprise.

Pourquoi ?

Être victime d’un cambriolage peut parfois être une expérience choquante. Aujourd’hui, les moyens de protection classiques ne suffisent plus.

Ce système, équipé d’une alarme reliée à une plateforme d’assistance, est beaucoup plus efficace pour éviter le vol, le vandalisme et même les incendies.

En cas d’intrusion ou d’effraction dans un local protégé, une alerte se déclenche et est transmise au centre de télésurveillance, qui, en assurant une protection 24h/24 et 7j/7, va intervenir en interpelant l’intrus.

La télésurveillance, c’est également la possibilité de garantir à distance la sécurité de vos proches vulnérables (personnes âgées ou en situation de handicap) qui restent à domicile.

Comment ça marche ?

Le local est protégé grâce à l’installation de capteurs de mouvements et de fumée, d’une alarme et d’un transmetteur téléphonique qui relie le local au centre de télésurveillance.

Si les capteurs détectent de la fumée ou la présence d’un intrus, l’alerte est envoyée au centre de télésurveillance grâce au transmetteur.

Instantanément,  l’opérateur spécialisé se charge de l’intervention en appelant au domicile :

Identification : si quelqu’un répond et donne le code secret délivré lors du contrat, il s’agit d’une erreur,

Intervention : si personne ne répond ou donne un mauvais code secret, le propriétaire est contacté et un agent est envoyé au domicile pour vérification (si cela est prévu dans l’abonnement). S’il y a bien une intrusion ou un incendie, des professionnels sont appelés.

Aujourd’hui la télésurveillance va plus loin et se diversifie en proposant des services adaptés à vos besoins et à votre budget.

Il vous est désormais possible de surveiller votre domicile via Internet, grâce à des caméras, ou d’installer un système de téléassistance pour vos proches (personnes âgées, enfants).

La procédure de levée de doute

La levée de doute consiste en une succession de démarches effectuées par une société de surveillance lorsqu’une alarme se déclenche.

Cette opération se décline en plusieurs étapes destinées à éviter une intervention inutile en cas d’erreur de manipulation et d’optimiser la réactivité des différents opérateurs en cas d’intrusion avérée.

Le système de télésurveillance installé à votre domicile, dans un local ou au sein de votre entreprise se compose de différents détecteurs reliés à un centre opérationnel de sécurité.

Lorsque l’un ou plusieurs de ces dispositifs (détecteur de fumée ou d’inondation, capteur de mouvement, caméra) détectent un intrus ou une situation dangereuse, un signal est émis et la levée de doute se déclenche alors.

Le déroulement de la procédure est simple :

► La société effectue une première vérification vocale et demande le code secret.

► Si le déclencheur est identifié (vous-même, votre conjoint, vos enfants ou vos proches) et donne le bon code, l'opérateur considère qu’il s’agit d’une erreur.

► Si personne ne répond ou si le code est erroné, l’opérateur de la société de sécurité opère une vérification par image.

► En cas de danger ou d’intrusion détectés, la société de surveillance vous informe et contacte les éventuels professionnels habilités à intervenir.

La levée de doute vous permet ainsi d’être en permanence rassuré, même à distance de votre domicile. En outre, elle a pour avantage d’éviter les frais engendrés par le déplacement d’un agent de sécurité sur place. Enfin, en cas de risque, des professionnels habilités peuvent intervenir rapidement.

Soyez rassurés, votre domicile et/ou votre entreprise sont protégés 24h/24 et 7h/7h tout au long de l’année.

La télésurveillance Internet

surveillance à distance

En quoi cela consiste ?

La télésurveillance sur Internet correspond à deux choses différentes :

→ Lors du contrat, la société de surveillance donne accès à son client, via Internet, à certains services. Il peut ainsi piloter son système d’alarme à distance : visualiser des images, activer ou désactiver une alarme, changer le code secret, ajouter un utilisateur, consulter les rapports de déclenchements d’alerte...

→ Surveiller une ou plusieurs pièces à distance grâce à une webcam, un ordinateur, une connexion ADSL haut-débit et un logiciel de télésurveillance.

La caméra enregistre une vidéo en continu, ou capture des images à intervalles réguliers ou lorsqu’un mouvement est détecté (si elle dispose de capteurs de mouvements).

Les différentes utilisations

Pour les particuliers, que vous soyez au travail, en déplacement ou dans votre jardin, la télésurveillance Internet répond à divers besoins :

⇒ veiller sur des proches vulnérables (personnes âgées ou atteintes d’Alzheimer)

⇒ voir, entendre et parler à ses enfants à distance ou surveiller que le bébé dorme bien

⇒ surveiller un animal

La télésurveillance Internet est économique. Les logiciels de vidéosurveillance sont en général gratuits, vous n’avez que la webcam à acheter (entre 50 et 250 euros).

Toutefois, le niveau de sécurité de la télésurveillance Internet est bien moindre que celle des sociétés spécialisées :

Vous n’avez pas d’agent de sécurité qui se déplace à votre domicile, votre système de sécurité peut subir une coupure de courant etc.

La vidéosurveillance professionnelle

vidéosurveillance

Principe

Les sociétés spécialisées en vidéosurveillance proposent désormais au meilleur prix des dispositifs de caméras intelligentes placées à l'intérieur ou à l'extérieur de chez vous ou de vos locaux.

Les images prises lorsqu'un mouvement est détecté sont transférées sur le moniteur de la société, voire enregistrées.

Lorsqu'une effraction ou un incendie est repéré par les caméras, le système peut réagir de différentes manières :

⇒ Appeler le bénéficiaire du contrat,

⇒ Envoyer une alerte au bénéficiaire par e-mail ou par texto,

⇒ Prévenir la société spécialisée, qui respectera les consignes du contrat (envoyer un agent de sécurité, appeler les autorités compétentes).

Le rôle de la vidéosurveillance

  • Sa principale fonction est de surveiller un domicile ou des locaux, et d’alerter le propriétaire en cas d’anomalie.
  • Les caméras ont également le rôle disuasif en décourageant les cambrioleurs. Rares sont les personnes qui tenteront une intrusion en leur présence.
  • L’enregistrement des images permet, à la suite de l’intrusion, d’identifier le coupable et d’engager des poursuites.

La vidéosurveillance s'avère donc plus dissuasive, et son abonnement mensuel n’est que de 20 à 30 euros (reste le matériel à acheter entre 50 et 250 euros).

Comment bien choisir un kit de vidéosurveillance

Avant de vous lancer dans l’achat d’un kit de surveillance, il est important de se poser les bonnes questions.

Quelle technologie ?

Chaque système étant unique et spécifique, optez pour la technologie qui répond le mieux à vos besoins. Chacune présente des avantages et des inconvénients, d’où l’importance de faire le bon choix.

► Un kit analogique comporte de nombreuses caméras pour un cout relativement intéressant.

► Un kit IP est plus cher, mais également de meilleure qualité. Les images sont plus belles et leur définition est supérieure. En outre, l’ajout d’une caméra est plus facilement réalisable.

Quelle résolution ?

La résolution dépendra de la technologie choisie.

► La résolution analogique se mesure en termes de lignes TV, entre 420 et 1000 lignes. Bien évidemment, plus le nombre de lignes est important, plus la qualité de l’image sera meilleure.

► La résolution IP se détermine au moyen de pixels, entre 1 et 5 mégapixels. Là aussi, plus le nombre de pixels est important, plus l’image sera de qualité.

Quel matériel choisir pour le kit ?

Plusieurs éléments peuvent composer votre kit :

La caméra : elle se choisit selon votre utilisation (qualité d’image, technologie, résolution, lieu de pose, angle de vue, etc.).

L’enregistreur : il stocke et archive les images de la vidéosurveillance. La plupart des modèles récupèrent le signal numérique ou analogique, le compressent et le stockent sur un disque dur. L’enregistreur peut également piloter les caméras à distance et programmer des séquences d’enregistrement.

Le moniteur est muni d’un écran qui vous permet de visionner les images enregistrées.

Les câbles relient les caméras à l’enregistreur et servent au transport des images et à alimenter les différents dispositifs.

Où placer le système ?

De cette question dépendra le choix de votre caméra, mais également la qualité de votre système de protection puisque chaque caméra est spécifique.

Certaines sont conçues pour fonctionner en extérieur, d’autres ne conviennent qu’aux intérieurs. Les modèles homologués IP66 sont étanches et peuvent résister aux intempéries.

Enfin, questionnez-vous également sur la distance et l’angle couverts par les caméras pour choisir le kit de vidéosurveillance adapté à vos besoins.

Vidéoprotection : les caméras de sécurité sur la voie publique

Pour lutter contre l’insécurité, les caméras se font de plus en plus présentes sur la voie publique. Elles permettent de prévenir les atteintes à la sécurité des biens et des personnes et les actes de terrorisme dans les lieux publics.

En filmant en continu, ces dispositifs ont pour utilité de constater les infractions aux règles de circulation, de protéger certains bâtiments et établissements publics, de prévenir certains risques naturels et technologiques, d’assurer la sécurité des installations publiques accueillant des visiteurs ou encore de faciliter l’assistance et le secours aux personnes.

La vidéoprotection se distingue ainsi de la vidéosurveillance, cette dernière étant destinée aux bâtiments et établissements ciblés ainsi qu’à leurs abords immédiats – à savoir le domicile, le travail, les établissements scolaires et les immeubles d’habitation – dans le respect de la vie privée des voisins, des visiteurs et/ou des passants.

La vidéoprotection se destine quant à elle à la rue et aux espaces publics extérieurs. Il s’agit bien de deux périmètres distincts. Seules les autorités publiques ont le droit de filmer la rue.

Les particuliers et les professionnels n’y sont pas autorisés ; dans le cadre de leur protection, ils ne peuvent filmer que l’intérieur de leurs habitations ou de leurs locaux, voire les abords immédiats à condition qu’ils soient compris dans le périmètre de la propriété.

De même, les images enregistrées par ce type de caméra ne peuvent être visionnées que par les personnes habilitées par une autorisation préfectorale, et uniquement dans le cadre de leurs fonctions.

En outre, ces personnes doivent obligatoirement être formées et sensibilisées aux réglementations en vigueur à ce sujet.

Enfin, les caméras installées dans le cadre de la vidéoprotection n’ont pas vocation à filmer l’intérieur des habitations, quelles que soient leurs formes et les dispositifs n’ont pas le droit non plus de filmer les fenêtres d’un immeuble.

L’installation d’un système de télésurveillance

Faire appel à un professionnel : un gage de sécurité

S’équiper d’un système de télésurveillance ayant un certain coût, il est donc conseillé de faire appel à un professionnel pour son installation.

Une société spécialisée vous envoie un technicien pour intervenir directement à votre domicile ou dans votre entreprise et réalise un diagnostic sécurité en évaluant avec vous vos besoins de sécurité et vos habitudes de vie.

Le technicien procède ensuite à l’installation : il se charge de l’implantation de l’alarme, des capteurs et du transmetteur, et gère le raccordement au centre de surveillance.

Si vous choisissez une alarme radio (sans fil), l’installation sera relativement rapide (environ 2h). En revanche, l’installation d’une alarme filaire nécessite des travaux de maçonnerie.

Faire appel à des spécialistes

société de télésurveillance

Si vous souhaitez équiper votre domicile ou votre entreprise d’une télésurveillance, vous pouvez faire appel soit à une société de télésurveillance, soit à une société d’assurance.

Une société de télésurveillance

Ce type de société doit être agréé, c’est-à-dire que la préfecture doit lui avoir donné son autorisation. Ainsi, les activités de surveillance sont réglementées par les dispositions de la loi du 12 juillet 1983.

Cette loi précise que toute société exerçant des activités de surveillance à distance des biens meubles ou immeubles, doit réaliser une levée de doute (vérifications) lorsque l’alarme déclenchée présume d’un délit dans les locaux surveillés.

Pour être certain de choisir une société de qualité, il vous est conseillé de vérifier méticuleusement que vous disposez :

⇒ de descriptifs clairs de la société, de ses services et de ses tarifs,

⇒ d’un devis détaillé avec les clauses restrictives,

⇒ d’un contrat adapté à vos besoins.

Pour être encore plus rassuré, vous pouvez contacter les sociétés possédant la norme APSAD R31 (Assemblée Plénière des Sociétés d’Assurance Dommage).

Elles respectent les différentes exigences, proposent des services de qualité et disposent d’un nombre important d’agents de sécurité garantissant l’intervention lorsqu'une alerte est signalée.

Les assurances

La plupart des assurances proposent à leurs clients le service de télésurveillance en partenariat avec de grands groupes d’assistance.

Grâce à ce système, il est possible de faire jusqu’à 15% d’économie sur son contrat d’assurance habitation.

Si vous souscrivez un contrat avec une assurance, vous lui versez l’abonnement mais c’est une société spécialisée qui se charge de la télésurveillance et des interventions.

Le prix de la télésurveillance

La plupart des sociétés de télésurveillance font payer l’installation du technicien, entre 100 et 150 € TTC et les particuliers peuvent bénéficier d’une TVA à 10% sur l’ensemble de l’installation (matériel et main-d’œuvre).

Pour les professionnels et entreprises, la TVA est de 20%.

Les abonnements

Le prix de l’abonnement mensuel varie d’une société à une autre et selon les prestations choisies.

► Prix standard : 15 à 30 € par mois

  • la location du matériel et la maintenance à distance,
  • la télésurveillance 24h/24 et 7j/7,
  • les éventuelles interventions.

► Pack haut de gamme : 30 à 500 € par mois

  • la location du matériel et la maintenance à distance,
  • la télésurveillance 24h/24 et 7j/7,
  • les éventuelles interventions,
  • la vidéosurveillance,
  • les capteurs spécifiques (son, température),
  • gardiennage.

→ Vidéosurveillance : 20 € par mois pour les particuliers, entre 250 et 600 € pour les professionnels

  • la location du matériel et la maintenance à distance,
  • la vidéosurveillance 24h/24 et 7j/7
  • les éventuelles interventions
  • les autres services souscrits

En fonction du contrat souscrit et de ses options, les interventions peuvent être facturées 150 € et il est fortement conseillé de comparer plusieurs devis avant toute signature de contrat et donc d'engagement.

Acheter ou louer son matériel ?

Vous hésitez entre l’achat ou la location de votre matériel de télésurveillance ? Voici quelques conseils pour vous aider à prendre votre décision.

Acheter son matériel

Vous pouvez opter pour l’achat et l’installation du matériel nécessaire à la protection de votre domicile ou de votre entreprise. Il vous est possible d’installer ce matériel vous-même, ou de le faire poser par une société spécialisée.

L’achat a pour avantage de ne pas vous lier à un contrat avec un fournisseur. Vous gérez vous-même l’entretien et le changement de votre matériel et vous disposez de davantage de liberté, y compris dans le choix du fabricant.

En revanche, cette liberté peut ne pas convenir à ceux qui n’ont pas le temps ou les moyens de gérer le système, ou qui n’en ont pas les connaissances. Si vous préférez vous délester de ces contraintes de gestion, mieux vaut vous tourner vers la location. De plus, assurez-vous que l’installation respecte les normes pour bénéficier d’un système performant.

Louer son équipement

Lorsque vous louez un équipement de surveillance auprès d’une entreprise spécialisée, cela comprend les capteurs et systèmes d’alarme, les caméras, les fils, mais également tous les moyens techniques nécessaires.

La location présente plusieurs avantages. L’installation du système est réalisée par des experts, ce qui vous évite cette difficulté. La facturation est généralement mensuelle, selon le contrat établi. En outre, le coût est moindre et vous permettra, à prix égal, de bénéficier d’un système plus performant ; un avantage certain pour les petits budgets.

Il vous sera plus facile de rompre le contrat et de rendre le matériel si vous n’êtes pas satisfait du prestataire que dans le cadre d’un achat.

En revanche, la location du matériel entraine parfois des surcoûts que le professionnel peut justifier par l’entretien du matériel. L’installation peut également ne pas être comprise dans le forfait, de même que certaines options. Vérifiez toujours scrupuleusement le contrat qui vous est présenté et n’hésitez pas à effectuer plusieurs devis comparatifs.

Enfin, vous n’avez pas la possibilité de choisir le fabricant et procéder à des devis ; assurez-vous néanmoins que celui-ci soit agréé et qu’il respecte les normes d’installation.

Techniciens, opérateurs et agents de sécurité

Dans le cadre de la mise en place et du fonctionnement quotidien du système de télésurveillance, plusieurs métiers se croisent.

Le technicien installateur

Les missions du technicien consistent à effectuer les travaux d’installation, de modification, de maintenance et de dépannage.

Il possède des connaissances en électricité, en réseaux filaires, en système de transmission, en normes techniques et en normes d’installation des systèmes de sécurité alarme et incendie.

⇒ Qualités : le technicien doit être rigoureux et bien connaître les différentes normes relatives à son métier. Il doit être capable d’agir selon la situation et il doit se montrer pédagogue avec les clients qui souhaitent comprendre le fonctionnement du dispositif.

⇒ Formation : pour devenir technicien, un niveau CAP/BEP en électrotechnique est nécessaire. Une certaine expérience en électricité est un plus.

L’opérateur en surveillance à distance

Les missions de l’opérateur en surveillance à distance consistent à assurer la sécurité d’un lieu (habitation, entreprise, locaux divers, etc.) depuis le centre de veille. Il reçoit directement sur son ordinateur les signaux d’alarme émis par les dispositifs préalablement installés dans les locaux.

Il analyse ensuite les informations émanant des différents éléments de sécurité présents sur le site afin de procéder à la levée de doute et d’effectuer les appels nécessaires.

⇒ Qualités : l’opérateur en surveillance à distance doit être attentif, fiable et rigoureux. Il doit réagir rapidement et être apte à prendre les bonnes décisions dans des situations d’urgence et de stress. Il doit rester calme et savoir gérer ses émotions tout en sachant rassurer le client.

⇒ Formation : il faut être titulaire d’un CAP agent de prévention et de sécurité, ou obtenir un certificat de surveillant de magasin ou d’agent de prévention et de sécurité auprès d’un CFA pour devenir opérateur en télésurveillance.

Après quelques années d’expérience, l’opérateur peut devenir chef de salle ou responsable d’exploitation.

L’agent de sécurité

Les missions de l’agent de sécurité consistent à prévenir, surveiller et protéger. Il est mandaté par l’opérateur en surveillance pour se rendre à votre domicile ou au sein de votre entreprise en cas de signal alarmant dans le cadre de la levée de doute.

Il constate et consigne les infractions et il peut assister les forces de police après intervention. Il peut en outre exercer des actions d’assistance et de premiers secours aux personnes.

⇒ Qualités : l’agent de sécurité sait rester calme et conserver son sang-froid en toute situation. Il doit être observateur, attentif et réactif. Il importe qu’il soit en bonne condition physique et qu’il soit apte à communiquer avec aisance avec les forces de police et les services de secours.

⇒ Formation : l’obtention d’un CAP agent de prévention et de sécurité permet d’accéder aux postes basiques. Le bac pro Sécurité-prévention, le DUT Hygiène, sécurité et environnement ou la licence pro Sécurité des biens et des personnes permettent d’accéder aux fonctions d’encadrement. Enfin, un bon agent doit être formé aux premiers secours.

Avec la grande variété du milieu de la sécurité, l’agent peut accumuler plusieurs expériences et années d’ancienneté avant de pouvoir diriger une équipe.

Le gardiennage et les rondes de sécurité

Pour surveiller un périmètre, il existe des solutions telles que le gardiennage et/ou les rondes.

Le gardiennage est assuré par un agent mandaté par la société de surveillance. Il est présent sur le site à protéger en continu, lorsque le bâtiment est inoccupé ou encore pendant la nuit. L’agent dispose d’un espace au sein du périmètre à surveiller et contrôle la sécurité en visionnant les images des caméras de surveillance.

Le système de rondes consiste à effectuer ponctuellement le tour de l’installation à surveiller. Les rondes peuvent être réalisées par l’agent chargé du gardiennage, à heures fixes et avec régularité, ou elles peuvent être assurées par un agent extérieur qui vient exercer un contrôle ponctuel, à l’image des forces de police.

Le gardiennage et les rondes ont pour objectif de garantir la sécurité du périmètre. En cas de détection d’une intrusion ou d’un incident (incendie, inondation, etc.), les agents interviennent ou contactent des professionnels.

Le domaine de la sécurité ne cesse d’innover. Il est désormais possible, au moyen d’un logiciel, de contrôler les rondes à distance, de veiller sur les agents et de les guider, de suivre les rapports de mission et de bénéficier d’une traçabilité optimale.

La téléassistance

Fonctionnement

Ce dispositif permet aux personnes âgées, isolées ou en situation de handicap de déclencher une alerte, en cas de chute, d’agression, de malaise ou d’accident. La personne dispose d’une téléalarme placée autour du coup ou du poignet. Dans une situation inconfortable, elle appuie sur un bouton qui enclenche une alarme envoyée à une société de téléassistance. Celle-ci va alors contacter un proche ou un voisin pour lui venir en aide.

Différents services de téléassistance sont proposés :

⇒ gestion des alertes et communication avec un opérateur,

⇒ mêmes services avec un téléphone mobile (possibilité de contacter la société de téléassistance quel que soit le lieu),

⇒ géolocalisation, écoute psychologique, gestion des repas, du ménage..

téléassistance

Avantages

♦ le maintien à domicile des personnes vulnérables

♦ la simplicité d’utilisation : une pression sur le bouton situé sur le bracelet

♦ un sentiment de sécurité grâce à une écoute 24h/24 et 7j/7

♦ la possibilité de communiquer

♦ une intervention rapide pour limiter les conséquences de la chute

Pour une sécurité encore plus grande de vos proches, les sociétés de téléassistance proposent d’autres dispositifs comme le bracelet anti-fugue pour les malades d’Alzheimer, l’installation de capteurs (mouvements, ouverture des portes) ou d’une vidéosurveillance.