Télésurveillance médicale ou téléassistance

Télésurveillance médicale : points forts et fonctionnement

Beaucoup connaîtront, dans leur vie, des situations dans lesquelles elles auront besoin de soutien. Qu’il s’agisse du vieillissement ou d’un handicap, le dispositif de télésurveillance médicale représente une option optimale. Il favorise l’autonomie, le sentiment de sécurité et le secours rapide et approprié. Une solution performante et facile à mettre en place.

Qui en peut bénéficier ?

La télésurveillance médicale est un système bien connu dans le secteur de la gériatrie. De nombreuses personnes vieillissantes vivent seules et encourent des risques de chutes ou d’autres accidents de santé. La possibilité de contacter les services de secours, où que la personne se trouve et à tout moment, constitue une réelle nécessité. Des personnes en situation de handicap, physique ou mental, rencontrent également des limites dans leurs capacités et davantage de risques d’incidents au quotidien. La télésurveillance peut donc leur permettre d’allier autonomie et sécurité.

Il n’est pas rare qu’après un accident de la route ou autre altération de l’état de santé, l’on se trouve pour une période temporaire dans une situation de relative dépendance. A la sortie de l’hôpital, le retour au domicile doit donc être encadré par divers mécanismes de soutien. La télésurveillance en fait partie. Certaines maladies entraînent également des besoins d’assistance particuliers.

Les personnes qui rencontrent, durablement ou temporairement, une perte d’autonomie pourront bénéficier d’un dispositif de télésurveillance pour faciliter leur quotidien. Ce système concerne aussi, quelquefois, des personnes tout simplement très isolées géographiquement ou socialement. La télésurveillance leur garantit un contact direct et rapide avec des secours en cas de besoin.

Les points forts de la télésurveillance médicale

Un dispositif de téléassistance a pour objectif principal de faciliter la communication entre des personnes fragilisées et les services de secours. Il permet de signaler un problème, de manière instantanée, peu importe l’endroit où la personne se trouve. Surtout, la téléassistance a pour effet d’enclencher un contact téléphonique, même si la personne est immobilisée par une chute ou un incident, et donc incapable d’atteindre un téléphone classique. Dans le fond de son jardin, dans sa baignoire ou son grenier, on peut donc toujours et en tout temps bénéficier d’un service de secours.

La téléassistance fournit un soutien rapide et adéquat par rapport au cas de figure rencontré. Elle permet une intervention rapide et réduit donc les conséquences des chutes et d’autres accidents sur la santé de la personne. Elle apporte un sentiment de sécurité, une manière de rassurer les personnes en situation de dépendance et de leur permettre de vivre sereinement leur quotidien.

Grâce à ce système, de nombreux individus prolongent ou élargissent leur autonomie et continuent à vivre à leur domicile de façon sécurisée. Maintenir les personnes chez elle contribue grandement à leur satisfaction et à leur envie de vivre. L’autonomie est un facteur de bien-être et d’épanouissement crucial. La favoriser diminue les cas de dépression et évite à de nombreuses personnes de se laisser dépérir dans un cadre de vie institutionnel qui ne leur conviendrait pas.

La télésurveillance est aussi un soutien en cas d’agression ou de cambriolage. Une réaction rapide et une intervention des secours limitent les conséquences et la gravité de ces situations. C’est aussi un moyen d’assister une personne vulnérable, à distance, en la guidant dans les actions à mettre en place ou tout simplement en dialoguant avec elle de manière rassurante.

De façon indirecte, l’installation d’un système de vidéoprotection est aussi un moyen de rassurer les proches. Une manière d’assurer la disponibilité de l’entourage en cas de réelle nécessité sans pour autant créer une relation de dépendance, souvent lourde pour les deux parties.

Comment ça fonctionne ?

La téléassistance est un dispositif qui permet à l’utilisateur de contacter les services de secours ou des personnes de contact, très rapidement et à partir de n’importe quel endroit. Le fournisseur installe un appareil au domicile. Cette machine sert de relais jusqu’à un centre d’écoute. C’est aussi un système de micro haut-parleur permettant la communication entre l’usager et un opérateur.

En situation d’urgence, l’appareil de télésurveillance est activé par un bouton pressoir qui peut être placé sur un collier en pendentif, sur un bracelet ou encore sur une montre. L’objectif étant que l’utilisateur porte ce bouton sur lui en toutes circonstances.

Lorsque la personne utilise le bouton d’alerte, une communication téléphonique est immédiatement établie entre son domicile et le centre de d’écoute. L’opérateur évalue alors la situation afin de déterminer s’il est judicieux d’envoyer les secours, de contacter les proches, ou s’il s’agit d’une fausse alerte. En cas d’absence de réponse, le centre d’écoute appelle automatiquement les secours d’urgence. Services de secours ou intervention des proches, la réaction la plus rapide et la plus adéquate peut donc être lancée pour assurer la sécurité de l’utilisateur.

La télésurveillance est à distinguer de la télémédecine, même si ces deux mécanismes peuvent entrer en synergie au bénéfice du patient. La télémédecine est une forme d’intervention médicale à distance. Il est possible, par ce biais, d’effectuer des consultations et d’établir des diagnostiques à distance. Une option bien utile pour toutes les personnes isolées géographiquement et ne bénéficiant pas d’un accès aisé à un cabinet médical. La télésurveillance intervient davantage en situation d’urgence mais propose, quelquefois, des possibilités de suivi médical et de prévention.

A qui s’adresser ?

Plusieurs catégories d’organisations réalisent l’installation et le suivi des systèmes de téléassistance. Il est possible de faire appel à des sociétés privées comme Comarch Healthcare, Assistel ou Alerte France. Des associations et certaines communes assurent également ce type de services.

La première étape à effectuer est de contacter son médecin. Il saura guider le demandeur vers les services appropriés et l’informer sur les possibilités de prise en charge des frais. Les frais liés à la mise en place d’un dispositif de téléassistance sont parfois couverts par les mutuelles. Ils peuvent être pris en compte dans le cadre de l’APA, Allocation Personnalisée d’Autonomie. Enfin, ils donnent, à certaines conditions, lieu à une réduction d’impôt.